Paris-Roubaix : les bons plans avec enfants2 min read

Aujourd’hui Mother in Lille vous aide pour que cette course mythique qu’on surnomme « l’Enfer du Nord » devienne le « paradis des familles ». Car franchement, même si on n’est pas un grand fan de vélo, si on ne prend pas ses vacances en juillet pour regarder le Tour de France, voir passer les coureurs du Paris/Roubaix c’est quelque chose. Et on peut y aller en famille. Oui, oui avec les enfants sur les épaules qui s’extasieront sur le ballet des hélicos, sur l’ambiance au bord de la route. Sans oublier LA question « mais Papa pourquoi le monsieur il roule en vélo sur les pavés »? Alors voilà quelques conseils pour vivre un bon moment avec les enfants sur le bord de la route.

D’abord – sauf à aimer les grandes foules – évitez les deux secteurs pavés les plus célèbres : le Carrefour de l’Arbre à Gruson et la tranchée de Wallers-Arenberg. Il y a beaucoup beaucoup de monde, on est très serrés et près des colonies de supporters belges ou hollandais, l’alcool coule parfois à flots. Bref à oublier avec les enfants.

Préférez donc d’autres secteurs pavés (il y en a 54 km cette année, donc de quoi faire!) qui sont tout aussi spectaculaires. La liste n’est pas exhaustive mais parmi les endroits intéressants et facilement accessibles en garant sa voiture pas très loin, on peut citer les secteurs Orchies/Auchy les Orchies (pratique car tout près de l’A23 donc à 15mn de Lille), Mons-en-Pévèle et Bersée (entre A1 et A23 et proche de la fin de course, donc tension maximale!) Enfin plus au sud, et donc plus calme, on peut citer le secteur pavé d’Aulnoy-lez-Valenciennes. Là, l’intérêt c’est que vous pouvez aller voir les coureurs en vrai et que vous avez le temps, par l’autoroute, de rentrer à la maison regarder la fin de course à la télé !

Si vous voulez aller à l’arrivée, sachez qu’il n’y a que très peu de places au vélodrome, et qu’à part quelques mètres il n’y a aucun secteur pavé à Roubaix.

Ça paraît évident mais ça va mieux en le disant : couvrez-vous, vous risquez d’attendre un petit peu dans le froid et le vent. Et bien sûr avec les enfants on fait ATTENTION au bord de la route, on les tient bien, même quand ils voudront attraper le bonbon ou la montre lancés depuis la caravane publicitaire ! N’oubliez pas que les coureurs et les voitures suiveuses sont lancés à 50 km/h.

Voilà, vous savez tout ! A vous de jouer, et franchement, entre le ballet des hélicos, les coureurs couverts de poussière et le public en folie,  Paris/Roubaix reste un moment magique. Même pour les plus petits !

Auteur :

1 commentaire
  1. Aballain

    Petit rectif de papa journaliste (aussi) : le Carrefour de l'Arbre n'est pas si blindé, surtout un peu en aval. Il est chic car de nombreux virages en amont permettent d'apercevoir les coureurs de loin longtemps à l'avance. Sans compter les rotations de l'hélico sur la plaine qui occupent les bambins 20 bonnes minutes avant le passage des coureurs. Et enfin, pour les colonies de Belges et Hollandais alcoolisés, c'est devenu de l'histoire ancienne puisque la vente d'alcool est désormais interdite sur ce secteur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.